tuto couture porte chéquier

Le tuto couture porte chéquier Élisa m’a convaincu tout de suite. Ça tombait bien, mon portefeuille commençait à se faire vieux, alors pourquoi pas en coudre un moi-même ?

Ça faisait longtemps que j’avais envie de coudre un autre accessoire issu des patrons de couture de Dodynette. Cette marque, portée par Élodie, une véritable passionnée de couture, nous propose des patrons de couture variés, quelques tissus originaux et même des kits prêts à coudre pour celles qui manquent d’inspiration.

Après avoir cousu le sac banane Charly de sa collection, je m’étais promis de tester autre chose. D’ailleurs, pour découvrir le retour d’expérience sur les supers sacs banane que j’ai pu réaliser en différentes tailles, voici l’article :

Patron sac banane : le modèle multi taille de chez Dodynette

Cette fois mon choix s’est porté sur le porte chéquier Élisa. Comme dans la plupart de ses patrons de couture, vous avez différentes options. Vous pouvez choisir le patron selon votre type de chéquier.

Et il y a une deuxième version façon porte monnaie amélioré (on peut y mettre ses cartes et ses papiers tout de même), pour celles qui n’utilisent plus de chèques.

Je ne suis pas la dernière à rechercher des patrons ou des tutos gratuits sur Internet.

Alors je le dis souvent, mais quand je vois le prix dérisoire d’un patron de couture, je me dis que ça récompense l’immense travail qu’il y a derrière. Et en prime, on a beaucoup plus de chance d’y arriver car les patrons payants sont hyper bien finis et détaillés.

Et parce que tomber sur un patron gratuit mais imprécis qui vous fait perdre du temps et du tissu, c’est pas cool non plus. 😔

Bref, c’est parti pour la découverte de ce tuto couture porte chéquier ! 🧐👝

Les fournitures

Se procurer le patron ✏️📏

Pour vous procurer le patron, rien de plus simple, rendez-vous sur la boutique de Dodynette, et vous le recevez directement en PDF après votre achat.

Acheter le porte chéquier Elisa sur la boutique de Dodynette

Les prix vont de 4.10€ à 6.40€ en fonction des options que vous choisissez, donc c’est vraiment pas la mer à boire.

Les tissus et la mercerie 🪡🧵

Quand j’achète un patron sur la boutique de Dodynette, j’en profite en général pour prendre 1 ou 2 tissus. Elle a notamment des tissus pailletés qui sont tops. 🤗

Pour le reste, je prends sur la mercerie en ligne de Mondial Tissus, il y a beaucoup de choix, donc on peut tout prendre et économiser des frais de port. (C’est la bigouden qui est en moi qui vous parle 😂)

Ici, le simili un peu toile ciré que j’ai utilisé vient de chez PPMC (Papa Pique et Maman Coud), j’ai pris un coupon directement en boutique.

La préparation du patron ✂️

Je n’imprime que la partie « patron à découper » et je lis les instructions sur ordinateur. Mais vous pouvez tout à fait imprimer tout le dossier si vous avez une bonne imprimante. Je trouve ça plus confortable de lire sur papier, mais j’ai choisi l’économie.

J’aime beaucoup le patronage des accessoires, ça comporte plein de petites pièces à découper, je trouve que ça détend, c’est mon yoga à moi.

Il y a la version porte chéquier souche en haut ou souche à gauche. Puis il y a la version, poche plate ou poche zippée. Donc il faut choisir évidemment, et prêter attention aux indications sur les gabarits (morceaux de patrons). Tout est bien écrit sur chaque pièce, et c’est remis dans les explications.

Sur le modèle que je vous présente, c’est un porte chéquier souche en haut et poche zippée. Comme ça, j’ai tous mes moyens de paiement réunis dans un seul portefeuille.

Tuto couture porte chéquier : le montage

Étape par étape, les différentes parties de notre accessoire prennent forme. Alors petite précision, je ne me suis vraiment pas facilité la vie avec mon tissu enduit tout lisse, qui ne glissait pas bien, même avec le pied Teflon.

En plus, il y a des épaisseurs, donc c’était la double peine 😅. Je recommencerai certainement avec un tissu coton ou un tissu enduit un peu plus « rugueux ».

Finalement, c’est mon pied double entrainement qui m’a sorti d’affaire. Il aide à passer les épaisseurs, et je me suis rendu compte que ça aidait même sur du tissu enduit. Ouf !

Bien sûr, comme c’est indiqué sur le patron, c’est mieux d’allonger son point quand on coud des épaisseurs, pour plus de facilité.

En machine à coudre, j’ai une bonne Janome mécanique, mais qui saute pleins de points quand elle est contrariée et c’est très énervant.

C’est donc encore une fois ma petite Brother FS40, ma première machine à coudre, qui a fait le taf.

Vous pouvez la trouver à 199€ sur le site de CDISCOUNT en ce moment.

C’est une machine qui a un excellent rapport-qualité prix, je la cite d’ailleurs en première place dans mon article sur le top 5 des machines à coudre pour débutants. Alors oui c’est vrai je fais de la publicité, mais que pour les produits qui me plaisent VRAIMENT.

L’assemblage final

L’assemblage final est plus ou moins délicat. Si vous avez rembourré avec de la mousse sur résille ou de la polaire, ce sera forcément un peu plus épais. Mais c’est ce qui donnera un côté « gonflant » à votre modèle.

Sur le porte chéquier que j’ai cousu, je n’en ai pas mis. J’ai thermocollé le tissu extérieur sauf le rabat, car j’avais thermocollé l’autre face du rabat, mais j’aurais pu faire aussi le tissu extérieur, il aurait eu un peu plus de tenue.

Il y a un tableau complet dans le PDF, auquel vous pouvez vous référer pour savoir si vous devez thermocoller ou non on fonction du type de tissu.

On laisse bien sûr un trou pour pouvoir retourner notre ouvrage. Mais encore une fois, c’est super bien expliqué, c’est une étape précise, donc on ne peut pas la zapper.

Les finitions

Pensez bien à couper un peu de surplus de tissu aux 4 angles, mais pas trop non plus pour être sûre de ne pas être trop près de la couture. Surtout qu’on ne peut pas la renforcer avec des points serrés à cause de l’épaisseur.

Ensuite, on y va doucement pour retourner, on met en forme, on forme bien les coins avec un batonnet long et relativement fin (j’utilise une grosse aiguille à tricoter).

Enfin, il ne reste plus qu’à refermer l’ouverture avec un point invisible. Ça m’a un peut perturbé de faire un point à cet endroit car il y a le range stylo au milieu. Mais finalement je suis passée au travers comme s’il n’existait pas, et ça a très bien fonctionné.

Si vous avez besoin d’un tuto pour coudre un point invisible à la main, je vous ai fait une petite vidéo pour vous guider :

Coudre un point invisible (ou point coulé) à la main

On arrive au repassage final, pour donner au porte chéquier Élisa toute son allure. Si comme moi, vous avez choisi des tissus qui craignent le fer, il suffit d’utiliser du papier cuisson entre le fer et le tissu.

Conclusion

Je suis contente du résultat ! Même si il y a des défauts 🙄, surtout à cause de ce fichu tissu glissant que j’ai eu du mal à apprivoiser. Mais au final, on ne les voit pas beaucoup.

Le plus génial, après ce tuto couture porte chéquier, c’est de le remplir avec ses petites affaires, c’est là qu’il prend enfin vie !

Pour rappel, si vous voulez coudre ce porte chéquier, vous le trouverez sur la boutique en ligne de Dodynette.

Pour découvrir d’autres tests de patrons de couture, vous pouvez vous rendre dans la catégorie « tests de patrons » du blog, pour voir les autres articles.